Forum de discussion sur le cinéma et autour du cinéma

Venez discuter de tout ce qui concerne le cinéma
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Haine

Aller en bas 
AuteurMessage
Florent
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 30
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: La Haine   Sam 28 Avr - 13:47



Trois copains d'une banlieue ordinaire trainent leur ennui et leur jeunesse qui se perd. Ils vont vivre la journée la plus importante de leur vie apres une nuit d'emeutes provoquee par le passage à tabac d'Abdel Ichah par un inspecteur de police lors d'un interrogatoire.




C'est l'histoire d'un homme qui tombe d'un immeuble de 50 étages. Le mec au fur et à mesure de sa chute il s'répète pour s'rassurer: "jusqu'ici tout va bien... jusqu'ici tout va bien... jusqu'ici tout va bien".
Mais l'important, c'est pas la chute, c'est l'atterissage


Réalisé par Mathieu Kassovitz
Avec Vincent Cassel, Hubert Koundé, Saïd Taghmaoui.

Un film jonchant entre le documentaire et le film. Transcendant de vérité, il frappe par son aspect impartial: pas de prise de partie de la banlieue ou de la police et même si parfois la vue des banlieusards peut être très violente et agressive le film garde une fraîcheur originale. Mené de bout en bout par un jeu d'acteur impressionant et toujours criant de vérité avec une mention spéciale pour Vincent Cassel, le film suit la journée de ces 3 garçons qui vont peu à peu changer d'avis sur la vengeance et la haine: la haine entraînant la haine...



Une mise en scène recherchée et une caméra sans bavures. Le film s'amuse en associant l'explicite et le non-dit, l'action et l'inaction qui suggère une violence beaucoup plus interne et poignante. Le noir et blanc reflète un côté percutant à la fois pour son côté esthétique et sa façon de nous interpeller à travers ses images car tout ce que représente le noir et blanc se figure n'être qu'un jeu avec le spectateur vis à vis de ce qu'il voit: comme pour s'excuser, Kassovitz nous délivre un sujet risqué sur la violence que l'on peut connaître aujourd'hui et cet avant-gardisme révèle principalement un gros problème de société. Ainsi donc, tout au long du film résonne cette phrase: "L'important c'est pas la chute, c'est l'attérissage" que l'on entendra répété deux fois pendant le film qui mettra en place la logique de ce film par la mise en place de la fin scotchante. Il y a cependant cette réelle envie d'impliquer le spectateur qui touche la France entière (on plonge d'ailleurs dans ce problème récurrent et sans fin) par ce puissant regard caméra de Saïd... qui, il faut l'avouer est pus que tourmentant....

En bilan, ce film est un petit bijou de films français: poignant de vérité et soulevant un grand nombre de problèmes on est porté au coeur de la cité, pas forcément pour mieux comprendre les banlieusards mais plus pour se rendre compte que ça ne va pas au sein de cette France... un sujet atypique et risqué... certes ! Mais réussit de main de maître par un réalisateur à l'aise dans ses baskets et très impliqué...A voir au moins une fois dans sa vie !

_________________
The admin en personne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cine-cessaire.cinebb.com
 
La Haine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haine amoureuse
» haine refoulée
» Furie Rouge et Haine Eternelle
» Le Visage de la Haine.
» [Question] Litanies de la Haine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion sur le cinéma et autour du cinéma :: Débats et critiques-
Sauter vers: